Vieillir : cauchemar ou privilège ?

 J’ai depuis longtemps considéré que vieillir était un vrai privilège, tant je me sens chanceuse d’être encore là, en bonne santé.

Dans un précédent blog,  j’écrivais déjà il y a 10 ans :

 

"45ans..... ah ah nous y voilà!
j'en suis fière finalement! c'est curieux, les gens flippent à l'idée de leur âge, pas moi! jamais je ne m'étais imaginé vieille. Comment dire, comme cela étant quelque chose de possible, d'être grande quoi, comme les autres! eh oui, cosette est une petite fille...et une princesse ne vieillit pas non plus, or ne l'oublions pas, cosette est aussi la princesse au petit pois...!
Je me souviens comme hier, de cette copie blanche qu'il va falloir couvrir de sa vie, cette angoisse des vingt ans de ne pouvoir se projeter si loin... une vie si longue à remplir, l'envie de laisser la voiture devier dans le decor, à quoi bon...comment remplir cette copie mieux que ceux qui m'ont fait souffrir malgré eux?
Alors oui être au milieu du chemin, quelle joie! parce qu’il  y a peut-être du moyen dans ce que j'ai fait, peut-être du très mauvais... mais je sais aussi qu'il y a du bon, je m'y applique, j'aime tant les miens, ils me le rendent tant..; comment ne pourrais-je être heureuse de ce temps qui s’est passé et qui m'a fait? Comment ne pas être fière d'avoir pu écrire une histoire dont je n'ai pas honte? Je suis tellement mieux dans mes baskets maintenant avec tous ces feuilles remplies du roman de ma vie, avec j'espère tant à pouvoir encore écrire? 

Moi, j'aime l'idée de vieillir… oh, pas les rides et les bourrelets, ça bon on s'en accommode, mais j’aime le chemin vers la sagesse, acquérir de la sérénité, savoir que les choses se passent , que le temps est bon pour nous, bon conseilleur, qu'on peut progresser chaque jour, s'améliorer, se calmer, aimer avec sincérité, donner sans attendre....et qu'on reçoit tant en retour...

Moi, j'aimerais bien être une jolie grand-mère ridée, à pois blancs et bruns, qui rayonnerait de tranquillité et de joie, histoire de donner envie aux "nouveaux" d'écrire leur copie...."

 

 

Après 10 ans, je peux réécrire ce post mot à mot…

Des amis plus agés me disent souvent, depuis longtemps, "tu verras plus tard, tu es encore jeune, mais c'est pas drôle de vieillir, tu peux pas comprendre encore...tu ne te rends pas compte " ....

Pourtant, j'avance comme tout le monde ;-) 

55 ans maintenant, des rides, des kilos surement en plus, une peau déjà à petits pois blancs et marrons... cette vieille dame se profile.... encore un bon bout de chemin parcouru  rempli de progrès, de joies et de partages. Et ces dernières années m’ont confortées justement dans cette idée que vieillir est un sacré privilège.

 

Avec le recul, je dirais qu'au fond j'ai choisi d'être "vintage"!

Et devenir vintage, cela ne signifie pas être vieux!

 

Quelle différence ?

 

Etre vintage: c'est la patine du temps qui bonifie l'objet, lui donne un côté rassurant, et  nous donne envie de le garder.

Vivre chaque jour dans l’ici et maintenant, garder une curiosité intarissable, une envie intacte d’apprendre encore et toujours, d’adopter les nouveautés du moment, de s’adapter, se renouveler, découvrir, partager, se remettre en question… les nouvelles technologies, le langage, les musiques, les modes, les styles de vie, les croyances, de nouveaux sporst, activités, etc.

 

Etre vieux: rester accrocher au passé, à ce qu'on pensait autrefois, ne pas évoluer, ne rien changer, refuser les nouveautés, ne pas s'adapter, s'opposer à la jeunesse, se considérer comme celui qui sait déjà tout et n'a plus rien à apprendre ....bref, se ratatiner!

 

Alors oui, vu comme cela, vieillir est un cauchemar...!

 

Je choisis d'être vintage.... et vous?

 

 

 

Please reload